L’Armoire à Cuillères / Le Jardin d’Hiver

Des dentelles et des théières

Si les voyages forment la jeunesse, ils peuvent également influencer le contenu de votre tasse. Mallorie, après avoir vécu dans les pays froids, est revenue chez elle, à Clermont, pour y ouvrir L’Armoire à Cuillères. Et, sans doute encore grelottante en pensant au grand Nord, elle décida d’en faire un bar à chocolat. On trouve donc à la carte le réconfortant chocolat chaud comme chez grand-mère, que l’on savoure dans un cadre chaleureux imaginé tel un petit cocon douillet (on y pioche au hasard des livres qu’on savoure sur d’imposants bancs en bois), mais aussi de généreuses parts de gâteaux au chocolat, ainsi que des tablettes. Ici, point de produits industriels, non, tout est bio et local. Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser la patronne tôt le vendredi matin au marché Saint-Joseph.

Pour le brunch du dimanche, à 11h30 ou 13h30, la formule est à 14 euros seulement, et comprend une boisson chaude, un jus de fruits bio, des tartines, une corbeille de fruits, et une assiette salée. Prenez note : il n’est possible de réserver que pour le brunch, pas en semaine, et afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, la réservation est possible jusqu’à la veille au soir. Et n’essayez pas d’appeler le matin même, Mallorie sera en cuisine. Sans surprise, le succès est au rendez-vous, et parce que les 20 mètres carrés de l’Armoire, qui porte bien son nom, ne suffisaient plus, décision fut prise en 2016 d’ouvrir le Jardin d’Hiver. Une extension dédiée aux groupes et aux ateliers, qu’il est possible de réserver en ligne.

Nico Prat