Parcours Space Invaders

Attrapez-les tous !

Franck Slama, dit Invader, est un street artist français. Il installe depuis 1996 une série de Space Invaders, réalisés en mosaïques, sur les murs de grandes métropoles internationales… Et à Clermont-Ferrand donc, où il a principalement sévi en 2016. Que les choses soient bien claires : non, nous n’allons en aucun cas, hors de question, vous donner ici les noms des rues, et encore moins les numéros, où vous pourrez trouver les quarante Space Invaders disséminés un peu partout dans la ville.

Mais même sans tricher, que vous soyez passionné ou néophyte, il vous sera difficile de ne pas en croiser au fil de vos promenades et de vous piquer au jeu de les débusquer tous. Certains vont vous sauter aux yeux, comme ce gigantesque envahisseur cinéphile qui vous accueille juste à la sortie de la gare, clin d’oeil au célèbre festival international du court-métrage de la ville.

Ou, absolument culte, ce Serge Gainsbourg de plusieurs mètres, que vous n’aurez aucun mal à trouver, là encore, en cherchant un tout petit peu. Un indice: il existe une rue Serge-Gainsbourg à Clermont.

Pour les autres, à vous de creuser, de regarder, de chercher, munis de l’application permettant de les flasher et de gagner des points.

Comme à son habitude, l’artiste ne s’est pas contenté de poser ses valises ici le temps d’un weekend : il s’est largement inspiré et nourri de la ville, de son histoire, et de sa culture pour créer des oeuvres originales, en complément des invaders classiques qui ont fait son style et sa renommée. Ainsi, la cathédrale et son aspect gothique l’ont poussé à créer des chauve-souris "bat-invaders". Sans oublier l’Invader Bibendum, référence évidente aux usines Michelin.

Chercher ces petites créatures, c’est se lancer dans une quête, mais aussi découvrir l’histoire de Clermont au travers de ces créations. Et une bien jolie façon de découvrir la ville, le nez au vent.

Nico Prat

Encore !